Les enfants de Castlewood

Les enfants de Castlewood

 

31696050_1889377244414753_6873202598619381760_n.jpg

Auteur: Druart Mickaël

Nombre de pages: 54

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 30 Avril 2018

Prix: 4€ (Broché)

      0€99 ( Numérique)

 

Résumé

Cinquante ans après avoir été dévoré par les flammes, le château de l’orphelinat de Castlewood se voit restauré par les soins d’un riche inconnu. Mais tandis que sur le village pèse toujours l’ombre de la tragédie, six citoyens sont invités à partager un repas entre les murs de la lugubre bâtisse. Aucun, pourtant, ne doit sa présence au hasard. Car derrière les portes de l’orphelinat, dont les murs font encore résonner les rires cristallins de leurs victimes, se dissimule le secret bien gardé de la tragédie, et du lien qui l’unit aux six convives, et à leur hôte.

Extrait

Puis la plus grande tragédie connue de Castlewood avait frappé l’établissement. Un soir, cinquante ans auparavant, le village entier s’était amassé dans les rues pour assister, horrifié et impuissant, à un incendie aussi monstrueux que dévastateur. Après plusieurs décennies, on racontait encore comment les villageois s’étaient arraché les cheveux et obstrué les oreilles avec tout ce qui leur passait sous la main, incapables de supporter les cris déchirants des orphelins prisonniers des flammes dévorant le château.

Avis

Une courte nouvelle, mais bien assez longue pour nous faire frissonner et nous faire peur. L’auteur a réussi à créer une très bonne ambiance pour de l’horreur. L’histoire se déroule le soir dans un château délabré, rien de mieux pour ce genre d’événement. On va suivre un fils et son père qui passe la soirée dans ce château suite à une invitation. 

L’auteur avec sa plume fluide et angoissante arrive à nous plonger directement dans son univers. J’ai senti le stress et l’angoisse monter en moi. Bon okay, j’avoue, je suis vraie trouillarde. J’ai aimé découvrir cette nouvelle, courte mais effroyable. Une très bien découverte, frisson et angoisse assuré. 

Je souhaite remercier sincèrement l’auteur pour m’avoir confier son ouvrage. 

Si vous souhaitez vous procurez le livre c’est par ici.

Publicités

Le manipulé

Le manipulé

couv65654284.jpg

Auteur: D’Ange Marie

Nombre de pages: 302

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: La rose du soir

Date de parution: 29 Septembre 2017

Prix: 2€ (numérique)

  19€ (broché)

 

Résumé

Allan est un petit garçon normal. Pourtant, il va sombrer dans la folie et devenir le plus grand meurtrier des États-Unis. Sa vie va basculer à la mort de sa mère où il fait la connaissance de son ami imaginaire qui va l’entraîner dans la désolation. Poussé par son ami imaginaire, Allan se transforme en un psychopathe, un serial killer très dangereux. Folie meurtrière ? Délire schizophrénique ? Possession démoniaque ? Rien ne l’arrêtera, sauf la mort. 
Histoire inspirée d’un fait réel : de l’attentat de Bath Consolidated School.

Extrait

Le « p’tit’ d’om » souffrait de l’absence de sa mère. Il faisait bonne figure devant ses soeurs et s’efforçait de ne pas laisser paraître son angoisse. Au fond de lui, une rage sourde grondait, surtout lorsqu’il était en présence de Johanna. Tous les soirs, il priait un autre dieu pour contrer le Dieu des catholiques, car il ne voulait pas prier le même Dieu que Johanna. Il demandait à sa divinité de mettre « la Bigleuse » à la place de sa maman  dans ce lit d’hôpital.
Johanna s’évertuait à apaiser la peine des enfants. Elle leur confectionnait des gâteaux, les faisait jouer, les emmenait se promener et parfois arrivait à faire sourire les deux filles. Pour cela, elle remerciait Dieu. Entre Johanna et Allan, les échanges étaient plus rares, et cela malgré toutes les bonnes intentions de la nounou. Allan l’évitait et ne cherchait pas à cacher son aversion pour elle. 

Avis

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé la plume de l’auteure, très fluide et addictive. On sent que celle-ci est plus sombre, plus forte encore que dans les autres livres que j’ai pu lire de l’auteure, mais elle colle très bien au genre de l’ouvrage. Grâce à celle-ci, l’auteure arrive à nous faire sentir toute la douleur, la colère et surtout la vengeance d’Allan. Ce petit bout de 6 ans qui perd sa maman à cause de la tuberculose. Il est persuadé que sa nounou est responsable de la mort de celle-ci. Un démon va commencer à le manipulé à partir de là.

Ce livre parle plus ou moins d’un cas de possession, pourquoi à moitié? Tout simplement parce qu’Allan garde la plus part du temps son libre arbitre. Il est manipulé et aveuglé par sa haine, et sa vengeance en vers Johanna. Le démon va jouer de tout cela. Mais à coté de ça pour certaine chose il va posséder Allan, celui ci aura un autre visage, plus monstrueux, plus horrifique. Cette entité malsaine va le pousser au pire, accompagné par d’autres entités toutes aussi mauvaises les unes que les autres, les début de la manipulation on pour celui-ci était plus que dure. Le seul moyen de le soulager était de se faire du mal. A plusieurs reprise il va se jeter tête la première sur les murs de sa chambre. Autour de lui sa famille sentait de plus en plus ce mal prendre possession de cette enfant malheureux et triste suite au décès de sa mère qu’il vénérait. 
Dès la rencontre entre celui qui est appelé son ami imaginaire et Allan, j’ai comme eu un malaise.  Une sensation m’a parcourus l’échine à chaque fois que l’on parle de lui, de leur échange. J’ai pu ressentir la frayeur, la peur de chaque personnages qui ont croiser leur route. J’avais l’impression que c’était la mienne.  A chaque fois qu’il intervient je frissonne. L’angoisse est bien présente. L’intrigue faite par l’auteur est très bien construite et sublimement bien mis en place. J’avais l’impression d’être dans le livre avec Allan,  j’ai pu ressentir ce que tout les personnages ressentaient à son approche. 

Avec ce livre ‘que vous y croyez ou pas) on peut voir que les sentiments mauvais attire le malin. Quel qu’il soit et une fois pris dans ses filets, il est très dur de sen défaire, seul c’est une chose complètement impossible.

Âmes sensibles s’abstenir. Les descriptions faites par l’auteure sont parfaite. Elles peuvent être complètement horrible selon les scènes décrite mais tellement réaliste. On a l’impression que la scène se déroule devant nos yeux. On assiste impuissant à tout cela, alors qu’on souhaiterai aider tout les personnages touché par le Malin vivant dans Allan.

Malgré la noirceur de cet ouvrage, je le trouve très beau et très puissant, c’est très contradictoire de dire noirceur et beauté je sais bien ^^. L’auteure a traité cela avec beaucoup de recherche, ce qui apporte une certaine richesse à l’ouvrage. Du fait que cela soit inspiré d’un histoire vraie pour l’explosion de l’école apporte encore plus de crédibilité à l’histoire. Une histoire original et très bien écrite. On pourrait limite pensé à un témoignage d’une histoire réelle. Ce livre nous apprend que peu importe le mal qui peut nous habiter l’amour que l’on a en nous sera toujours là pour l’affaiblir. J’ai beaucoup aimé cette histoire et ses personnages, même si j’avoue que j’en aurais bien gifler quelques uns. 

Très surprise par la fin! Je m’attendait vraiment à autre chose. Je voyais plus un combat entre Aaron et Allan afin de libérer celui-ci. Vu comment cela se termine, je verrai bien une suite. Et je ne m’étais pas trompé =). Après avoir parler avec l’auteure, il y a bien une suite de prévue seulement elle n’est pas faites encore. J’aimerai vraiment en savoir plus. Certaines de mes questions reste sans réponses. J’espère que l’auteure nous fera une suite prochainement. Malgré que ce lui m’a fait ressentir pas mal de peur j’étais totalement prise dans cette histoire. Je ne voulais plus lâcher ma liseuse. 

Ce livre montre  beaucoup de chose. En l’occurrence qu’on paie toujours le mal que l’on fait volontairement aux autres. Mais aussi qu’il est très facile de se faire manipulé quand une émotion, un sentiment (bon ou mauvais) nous habite.

Petit conseil: Ne surtout pas faire comme moi! Ne fait la  bêtise de lire ce livre la nuit! Paranoïa assurée, chair de poule garantie et insomnie également lol.

je tiens à remercier énormément Marie D’Ange pour m’avoir confié son livre. C’est avec un grand plaisir que j’ai découvert un nouvel ouvrage de cette magnifique plume.

 

Terminus pour l’humanité

Terminus pour l’humanité

xcover-1957.jpg

Auteur: Niklaus Arnaud

Nombre de pages: 98

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Mon petit éditeur

Date de parution: 14 Juin 2018

Prix: 11€ (broché)

 

Résumé

Avec Arnaud Niklaus, l’horreur rôde dans les lieux les plus surprenants et prend les formes les plus inattendues. 
Le mal se cache souvent sous une apparence innocente : le sourire d’une belle-mère, une serveuse sympathique, ou encore un enfant. 
D’une écriture simple, directe, l’auteur nous fait découvrir de nouveaux territoires, aux confins de l’étrange et du fantastique. 

Huit nouvelles pour trembler et découvrir toutes les facettes de l’horreur…

Extrait

Comme à chaque recueil de nouvelles, je ne mettrais pas d’extrait. Je vous laisse le plaisir de frissonner en découvrant cet ouvrage chez vous 😉

Avis

 

Un recueil de nouvelle d’horreur qui vous fera frissonner. Un livre que je vous conseille de lire en pleine journée si vous voulez dormir le soir. 

Si vous vous attendez à un livre avec pour fin à chaque nouvelle, « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », autant le poser tout de suite, ce livre n’est pas pour vous. Mais en revanche si vous cherchez des nouvelles avec un malheur à quasiment toutes les fins, ce livre est fait pour vous.

Cet ouvrage sera fous faire frissonner, vous serez accompagné par une chair de poule qui ne vous lâchera pas temps que vous n’aurez pas fini ce recueil. La plume de l’auteur sera vous transporter dans chacune de ses histoires. Elle sera vous habiller de frayeur, d’angoisse et de stress. Les émotions ressenti  par les personnages deviendront les vôtres, préparez vous à plonger  dans un océan d’horreur. Le résumé offrait une grande et belle promesse au lecteur. Je peux vous dire que le contrat est bien rempli par l’auteur. 

Ce que j’ai beaucoup aimé avec ce livre c’est que l’auteur nous montre que le mal est vraiment partout. Chaque nouvelle à un sens caché, il faut lire entre les lignes, mais chacune d’elles ont une signification profonde et elles cachent de belle leçon derrière ces différentes horreur. N’hésitez pas à prendre le temps de le lire, de chercher ces vérités cachés qui vous feront réfléchir soyez en sûre. 

Un livre que je recommande autant pour les sensations qu’il délivre, que pour les messages qu’il apporte. 

Merci beaucoup à l’auteur de m’avoir confié son ouvrage. C’est une belle découverte pour moi, même si j’ai pas mal frissonné je garde un bon souvenir de cette lecture.

Si vous le souhaitez vous pourrez trouver le livre par ici.

Terre de sang Autoroute pour l’enfer

Terre de sang Autoroute pour l’enfer

 

Auteur:cover-1943.jpg Dussart Michel

Nombre de pages: 95

Format de lecture: Ebook

Maison d’éditions: Auto-édité

Date de parution: 18 Juin 2018

Prix: Non communiqué

 

Résumé

Alexandra est une jeune fille qui n’a qu’un seul souci en tête, c’est comment séduire son père ? Pour les vacances d’été, elle décide de mettre son plan à exécution. Charles essaye de lui faire comprendre que cela ne sert à rien, mais alors qu’ils sont sur la route, tout ne se passe pas comme prévu. Il découvre une route déserte. Même l’aire d’autoroute semble sans vie. Alors qu’il conduit de nuit, quelque chose l’oblige à stopper sur la bande d’arrêt d’urgence et finit par s’endormir. À son réveil, il est seul dans la voiture. Tout ce qui lui reste de sa famille, sa femme et ses deux filles, n’est rien d’autre que la culotte de son aîné. Et devant ses yeux, se trouve un paysage effrayant. Le cauchemar ne fait que commencer.

Extrait

Impossible de s’endormir, elle est surexcitée, normale, demain, c’est le grand départ. Sur son lit est posée sa valise, ouverte, avec du linge en vrac, Alexandra hésite sur les tenues à prendre. Elle est en maillot de bain, deux-pièces noirs à pois multicolores, le soutien-gorge cache juste le principal, laissant le reste de sa poitrine naissante apparente, la
culotte, quant à elle, lui moulait parfaitement les fesses. « Avec ça, je suis sûre de le charmer. Pour demain, j’ai prévu une petite tenue qui fera son effet, j’en suis certaine. »
Elle finit par ranger le tas de vêtements, en ne gardant que les jupes, robes, tee-shirt et dessous dont elle aurait besoin. Elle retire son maillot de bain qu’elle met de suite dans la valise. Suivit du même modèle, blanc, à rayures multicolores et mets une nuisette quand elle entendit toquer à la porte.

Avis

 

Que dire? Par où commencer? Honnêtement, je n’ai pas été à l’aise avec cette lecture. J’ai eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout et pourtant c’est la version censurée, je n’ose pas imaginer la version non censurée. Le livre est assez trash, les descriptions qui sont très bien faites peuvent donner la nausée aux âmes sensibles comme la mienne. D’ailleurs un conseil, âmes sensibles s’abstenir, je n’avais pas du tout imaginer ce genre de chose en lisant le résumé qui m’avait totalement subjugué. 

Je n’ai pas aimé ce livre, il n’est pas mon genre du tout. Mais il est tout de même très bien écrit, très bien construit et on ressent le travail fait par l’auteur. J’ai bien cru à plusieurs reprise que j’allais arrêter de lire ce livre tellement les descriptions semblaient réelles ( avoir une bonne imagination n’est pas toujours une qualité). Comme je n’ai pas pour habitude de baisser les bras. J’ai découvert une plume fluide, et sûre d’elle, ce qui donne encore plus de force à cet ouvrage atypique. L’auteur joue avec son lecteur, il lui provoque plusieurs sensations, plusieurs émotions. 

Ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé, que vous n’aimerez pas. Je recommande ce livre à toutes personnes friandes d’horreur, de chose trash. Ce livre est fait pour vous.

Je tiens à remercier l’auteur pour m’avoir fait découvrir son univers, merci aussi de m’avoir confié la version censurée et pas la première version faite car je pense que je n’aurais pas pu aller jusqu’au bout de cette lecture.