Au-delà de nous: One can be two

Au-delà de nous
One can be two

 

419M-wMa8TL._SX195_

Auteur: Musmeaux Céline

Nombre de pages: 372

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Nymphalis

Date de parution: 15 Août 2018

Prix: 5€99 (Numérique)

  15€99 (Broché)

 

Résumé

À dix-neuf ans, Rebecca brûle la vie par les deux bouts. Fêtarde, elle a abandonné ses études pour traîner avec ses mauvaises fréquentations. 

En passant donc par tous les excès, elle s’attire la colère de sa famille et s’en éloigne. 

Alors, quand on lui annonce la maladie de sa jumelle, son monde s’effondre. 

Pourquoi est-ce tombé sur elle ? Pourquoi n’est-ce pas elle dans ce lit d’hôpital ? Tout un tas de questions envahit la jeune femme. 

Elle est l’échec tandis que Laura est la réussite. Cela ne doit pas se passer ainsi. 

Rebecca décide qu’elle sera la donneuse qui sauvera sa sœur. Elle va se sacrifier en lui offrant le cœur dont elle a besoin pour continuer à vivre. 

Elle prépare dès lors un plan machiavélique pour séduire l’homme idéal dont Laura aura besoin après l’opération. 

La chasse est ouverte, la proie serrée, mais l’amour se commande-t-il vraiment ?

Extrait

Je n’y crois pas…
Livide, je quitte le service où ma soeur vient d’être hospitalisée. En attendant l’ascenseur, j’accuse le coup.
Je la savais fragile, mais de là à choper une merde pareille…
Lorsque l’ascenseur arrive, j’entre et je me cale au fond.
« Cardiomyopathie dilatée ». C’est quoi ce nom barbare pour dire que le coeur de ma jumelle peut s’arrêter d’un instant à l’autre?
J’agite nerveusement mes cheveux.
C’est injuste! Laura ne mérite pas ça. Elle est ultra sérieuse. EN dix-neuf ans, elle n’a jamais été en retard en cours. Jamais un pas de travers! Alors que moi, je les accumule. J’ai passé mes deux dernières années à faire les quatre cents coups. J’ai arrêté la fac. J’ai bu à m’en rendre malade simplement pour m’amuser. Ma vie se résume à faire la fête et à joindre les deux bouts en faisant des petits boulots. Je suis le vilain petit canard. Elle est la blanche colombe…

Avis

Un livre qui me fait de nouveau pleurer dès les premiers chapitres. Décidément l’auteure a le chic. Dès le début j’ai été entraîné dans cette histoire poignante. Rebecca veut à tout prix sauver sa sœur Laura qui a le cœur fragile. Elle va tout faire pour lui offrir le sien. Seulement elle ne s’attendait pas à tomber amoureuse. 

Je me suis beaucoup reconnu en Rebecca. Surtout quand son père l’a expulsé de devant l’hôpital. Elle est vu comme le diable de la maison et sa sœur comme l’ange. La seule chose qu’elle demande c’est d’être aimé pour ce qu’elle est. L’amour d’une famille est quelque chose qui peut construire une personne, malheureusement cela peut la détruire aussi et c’est le cas avec Rebecca; sa famille est destructive pour elle.  Mais je pense que sa famille devrait se remettre en question. Après tout nos enfants sont ce qu’ils sont grâce à l’éducation qu’on leur donne, grâce aux clés qu’on leur met entre les mains. 

Une romance qui commence sur un mensonge, sur des secrets mais qui est tellement belle, douce et délicate. Une fois de plus la plume de l’auteure nous transportes avec elle. Sa douceur, sa fluidité nous font ressentir tout les sentiments des personnages. Je me suis vu ressentir la colère, la tristesse, la frustration, l’amour de Rebecca. Son masque était le mien. Cacher ses sentiments avec l’humour, les sourires ou encore les sarcasmes. On ressent fortement son manque de confiance en elle, mais lorsque l’on rencontre sa « famille » on comprend pourquoi. J’ai pleuré avec elle, à chaque fois j’ai eu envie de la prendre dans mes bras et de lui dire toutes ces belles paroles qu’elle n’a jamais entendu. Plus j’avance dans le livre plus je hais son père mais plus je me vois  en elle, ce plan pour des raisons différentes fut le mien à une époque. J’ai énormément pleurer avec cette histoire. J’ai souffert avec Rebecca.

J’aime beaucoup le fait que la première partie du livre soit fait le point de vue de Rebecca et l’autre partie celui de Julian puis on revient à elle et à lui. J’aime avoir le ressenti des deux personnages comme ça, on ressent vraiment les sentiments, les émotions des deux personnages. J’aime beaucoup le personnage de Julian, tellement fort mais en même temps tellement doux. Un homme avec une grosse carapace mais un gros cœur tendre, un vrai nounours à la guimauve.

Pour moi ce livre est une merveilleuse histoire qui offre une magnifique leçon de vie! Âmes sensibles prévoir mouchoirs et doliprane. Les larmes vont couler à flots. C’est une histoire où je me retrouve énormément.

J’aime beaucoup les messages qu’envoie l’auteure. Dénigré son enfant ne l’aidera pas. La dureté que le père fait preuve envers Rebecca est juste inhumaine et sa mère je m’en foutiste n’est pas mieux. Comment peut on aimer un de ses enfants plus que l’autres? C’est quelque chose que je n’ai jamais compris et étant maman de 2 princesses je le comprend encore moins.

Je tiens à remercier la maison d’édition Nymphalis et le site Netgalley pour m’avoir confié et fait découvrir ce livre.

Vous pourrez trouver la vidéo par ici.

Publicités

Spisak Un cadeau ne se refuse pas

Spisak Un cadeau ne se refuse pas

 

Auteur:xcover-1262.jpg Charbonneau Maryse

Nombre de pages: 585

Format de lecture: Ebook

Maison d’éditions: Numeriklivres

Date de parution:2 Mars 2016

Prix: 9€99 (numérique)

 

Résumé

Ils vivent parmi nous depuis toujours. Dans leurs veines, coule l’ambroisie mystique qui les protège des maladies et les empêche de vieillir. Société secrète, les Immortels se partagent l’Europe en zones. À l’hiver 1566, Graigor Spisak, un père de famille fuyant la guerre en Hongrie perd le contrôle de sa vie lorsqu’il accepte le poste de précepteur privé pour le fils d’un riche Seigneur. Combattant le deuil de son ancienne vie, Graigor, vivant désormais dans la clandestinité avec ses nouveaux maîtres, s’adapte à sa condition d’Immortel, succombe à ses passions et choisit de ne plus jamais abandonner ceux qu’il aime. Mais vivre éternellement n’est pas qu’un joli rêve.

Extrait

Par chance, il ne faisait pas trop froid en ce mois de janvier de 1566, cette clémence de la nature était un maigre baume sur nos déboires de l’année. A nouveau, des infidèles de malheur venaient gâcher la quiétude de nos vies. Ces ottomans n’envahissaient aps que notre territoire; ils envahissaient notre quotidien et nos rêves, mettant à l’épreuve ma patience et mon courage, et ce , depuis ma tendre enfance. J’étais né durant la petite guerre de Hongrie et j’avais souhaité que le jour où j’aurais des enfants ces conflits soient terminés, mais c’était loin d’être le cas. Après avoir été un sultan apprécié de son peuple, Soliman le Magnifique souhaitait terminer ses jours bravement sur un champ de combat et c’est bien évidement notre région perpétuel champ de bataille entre les Turcs et les Hasbourg, qu’il choisit.

Avis

Un livre qui a du mal a se mettre en place, j’ai trouvé le début très long et très lent avec une fin qui au contraire est trop rapide ce qui est dommage. 

Malgré quelques bémols, on sent que l’auteure à fait des recherches et y a mis tout son coeur et tout ses tripes pour faire voyager son futur lecteur au près des immortels. Ils vivent parmi nous, leur différences avec nous? Ce n’est pas du sang qui coule dans leur veines mais de l’ambroisie. Celle-ci leur offre une jeunesse éternel et les préserve de toutes maladies. Cet ouvrage peut sous certains aspect nous faire voir le monde autrement. 

J’ai trouvé ce livre très intéressant. Je n’ai pas eu de coup de coeur comme je m’y attendait mais j’ai bien aimé ma lecture tout de même. Je pense que cette lecture pourrait être plus apprécier si elle était divisé en deux. Un roman de 600 pages que cela soit en numérique ou en papier peut être très lourdes à lire, surtout quand on est pas happé dans le livre comme cela a été le cas pour moi . J’aime bien lire sur ma liseuse mais en général je dépasse pas les 450 pages car ça devient vite long .

Ce que je trouve dommage c’est que l’auteure a une magnifique plume, envoûtante et très agréable lire mais les moments de dialogue on était gâché par ces guillemets, aucun tiret ou alinéa rien, du coup celui-ci se font totalement dans le texte je trouve ça dommage ça retire un certain charme au livre.

Dans tout les cas je souhaite remercier l’auteure pour m’avoir confié son livre.

Un chemin plutôt qu’un autre

Un chemin plutôt qu’un autre

 

Auteur:cover-1870.jpg Dartoy Geoffrey

Nombre de pages: 228

Format de lecture: Ebook

Maison d’éditions: Auto-édité

Date de parution: 22 Mars 2018

Prix: 2€99 (numérique)

 

Résumé

Comme beaucoup de couples, Agnès et David s’étaient rencontrés au travail, devant l’ascenseur.
L’amour et le désir d’enfant vont pour ainsi dire s’entrechoquer. À la première échographie, leur vie bascule. L’enfant qui va naître souffrirait de nombreuses malformations. Autour du petit Louis, famille et amis vont être entraînés dans une vie tempétueuse et pleine de surprises.
Une rencontre peut-elle les bouleverser et les amener à envisager leur situation d’une autre manière ?

Extrait

Pour eux, rien n’avait changé, rien n’avait émergé de l’obscurité. Le fœtus se développait normalement avec sa tache au milieu du ventre qui certains jours, leur paraissait inoffensive, anecdotique. Ils s’y étaient habitués. Elle était comme un organe en plus, une excroissance qu’on finirait par ne plus voir à force de changer quinze fois les couches par jour. Ils étaient prêts à l’aimer ; ils l’aimaient déjà.

Avis

Au début j’ai eu peur, le roman paraissait traîner en longueur, un peu long à démarrer, puis d’un coup sans m’en rendre compte j’ai été enrôlé dans l’histoire.

Dans ce livre, on avance aux côtés d’un couple: Agnès et Davis. ils ont tout pour être heureux, ils s’aiment puis la vie leur offre un magnifique présent:Louis, leur fils. Cela aurait du être leur plus belle source de joie, seulement voilà, ils vont apprendre dès les premières échographie que le bébé est malade. 

Ce livre est un recueil de puissantes émotions qui vont traverser la vie de cette famille. On va y ressentir la peur, les espoirs des parents, la fatigue d’un combat que l’on sait déjà perdu d’avance même si l’on espère toujours, les déceptions… Ce livre parle d’un sujet très peu abordé en littérature car très délicat de traiter ce genre de thématique. L’auteur à su le faire avec brio, il a su mettre les bons mots afin de toucher le lecteur. 

Un livre magnifique et très poignant qui décrit le vrai combat d’un parent face à son enfant malade. Un roman qui pourrait être le témoignage d’une vie. Un livre plus que puissant, vous allez forcément verser votre larme, au moins une.

Merci à l’auteur pour m’avoir confié son livre. C’est une belle découverte pour moi .

N’hésitez pas à vous procurer le livre par ici

De vies à trépas : L’immortalité passe par la mort

De vies à trépas :

L’immortalité passe par la mort

 

Auteur:cover-1772.jpg Marc Chiny

Nombre de pages: 520

Format de lecture: Papier

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 9 Mai 2018

Prix: 19€88

 

Résumé

LORSQU’ON MEURT, C’EST TOUJOURS
POUR UN SACRÉ BOUT DE TEMPS !

Malheur à moi, je ne meurs jamais longtemps.

En 1648, une sombre confrérie nous assassina ma femme et moi, ou plutôt nos corps. De Guíshen, huguenot et humble herboriste, je suis devenu un être désincarné et je m’approprie une enveloppe après l’autre ; et surtout dans le coma. Depuis, ces sorciers-serpents me poursuivent et, parfois, me retrouvent. Alors, je remeurs. Je suppose que ma douce Alazacis doit subir la même malédiction.

Je n’ai de cesse de parcourir le monde pour apprendre à me protéger ou à éviter nos assassins. D’Espagne, je suis allé en Angleterre rencontrer Isaac Newton puis, en Chine centrale, j’ai étudié la sagesse bouddhiste et les arts martiaux Shaolin.
Après chaque trépas, j’usurpe des corps masculins sans pour autant te retrouver, Alazacis. Oh, comme je me languis de toi.

Aujourd’hui — en l’an de grâce 1979 —, je suis entre le trépas et une autre vie. Alazacis, cela fait plus de 330 ans que je te recherche et me voici dans cette clinique où se trouve la seule personne dans le coma à des dizaines de lieues à la ronde.

Une jeune femme.

Quelle misère, cette unique enveloppe à disposition ! Je ne m’empare que des corps d’hommes en léthargie.

Pourrais-je ramener cette femme à la vie et me l’approprier sans scrupules ? Ai-je le choix ?

Extrait

Ce livre reste un grand mystère, comme certain livre que j’ai pu chroniquer je ne vais pas vous donner d’extrait ici. Pourquoi? Tout simplement parce que ce livre se découvre en le lisant.

Avis

 

Je souhaite avant tout dire merci à l’auteur pour m’avoir confié son livre et m’avoir fait ainsi voyager.

Un amour qui résiste à tout malgré la mort. Guishen et Alazacis sont poursuivis par les Illuminati pour leurs dons et leurs savoir. Seulement voilà, lors d’un affrontement ils vont mourir. Selon les croyances chrétiennes une fois mort on ne revient plus. Ici ce n’est pas le cas, il y a cet état de réincarnation. Une fois que l’âme est sortie du corps elle part à la recherche d’un autre corps qui pourrait l’hébergé. Ces deux âmes soeurs vont se retrouver dans leur différentes vies, enfin elles vont tout faire pour en tout cas. 

Je vous conseille de lire les prolégomènes après lecture de l’histoire. On y découvre nos deux héros qui parlent avec leur auteur. Cela surprend au début, mais je trouve que ce procédé est original, il apport un plus au livre. 

La plume de l’auteur est très fluide et  entraînante. Elle nous plonge des le début dans cet histoire original et chargé d’histoire, de vie peut importe les époques. Ce premier opus est addictif. 

Ce livre nous offre plein d’aventure, d’émotion, de sensation et tellement d’autres choses que je vous laisse le plaisir de découvrir par vous même. Un livre que je recommande fortement. J’y est passée un agréable moment. 

Le portail des mondes Tome 1

Le portail des mondes

Tome 1

Auteur: Audrey C.

51ANK9gP9vL._SX322_BO1,204,203,200_.jpg

Nombre de pages: 340

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Editions LouD

Date de parution: 16 Novembre 2017

Prix: 4€80 (numérique)

 

 

Résumé

Je m’appelle Cassie.
Pour la première fois, j’accompagne dans les autres mondes un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, ,afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.
Mais notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar.
Douleur et mort y règnent en maître.
Et ce n’est rien comparé au moment où ma petite sœur se fait kidnapper par l’un des habitants de ces mondes et que j’apprends que l’on veut ma peau à tout prix.

Extrait

Je vérifie à nouveau le premier document qui apparaît sur mon bracelet d’information:
Nous autorisons Amy Parker, 16 ans, de l’université de Havard, à effectuer un stage d’un mois sur les mondes alternatifs dans le cadre de son cours. Amanda Meyer, directrice et gérante des portails.
Avant d’envoyer tous les documents importants à mon QG, je vérifie que la carte d’identité de ma petite soeur est bien à jour.
Mon bracelet d’information qui affiche zéro-six quarante-cinq m’arrache un nouveau grognement.
-Amy! Dépêche toi un peu où on va être en retard et ils partiront sans nous!
Si ma soeur continue de prendre son temps, je ne donne pas cher de ma peau.

Avis

Avant tout je tiens à dire un immense merci à l’auteure pour cette sublime découverte.
J’ai juste envie de crier!!! WAOUH!! Mon dieu c’est quoi ce livre !! Maison bon, c’est pas très professionnel tout ça, on est d’accord.
Un livre comme je les aime! Dès le début on est plongé dans cet univers créé de toute pièce par l’auteure. Le début est calme doux, plein de magie, de découverte. Les descriptions de l’auteure sont sublimes, elles vous transporte très bien dans ce monde qu’elle s’est faite. J’avais l’impression d’être avec Cassie, de faire partie de ce groupe d’élève en voyage à Fiore où réside le peuple des fées, de magnifique personnage décrite à la perfection. Même si j’adore les fées en général et que leur monde est juste splendide avec toutes ses belles couleurs, ses fleurs aussi sublime que succulente, je garde un coup de coeur pour le monde de Coedena. Là encore l’auteure excelle pour les descriptions, j’avais l’impression de pouvoir sentir cette magnifique odeur, de sentir la pluie chaude glisser sur mon corps. Dans mon esprit les images prenaient forme à chaque avancer de ma lecture. Les hommes et femmes de cet univers sont bien mis en valeur, j’aime leur manière de penser, de vivre sans faire aucun mal à la nature, ne prendre que ce qu’ils ont besoin pour manger et rien de plus. Ils vivent de ce que leur Déesse leur offre, peut eux il est hors de question de toucher à la nature.
L’auteure fait preuve d’une imagination débordante qui transportera obligatoirement le lecteur dans son univers. Je suis encore scotchée de ce que j’ai lu, du magnifique voyage que j’ai fais entre Fiore, Mörkera, Coedena et notre planète Terre. J’ai bien aimé la mise en place des événements, on ne peux vraiment pas imaginer ce que l’auteure nous à concocter. On est dans la surprise en permanence. J’ai été époustouflé. Pour moi l’histoire était bien ancrée, bien mise en place et d’un coup on prend un virage à 360°C et tout bascule. La plume de l’auteure est vraiment magique et envoûtante. J’avais vraiment du mal à lâcher ce livre. A chaque fois que j’ai du faire une pause par obligation bah je ronchonnais, clairement je suis accro à cet univers et j’ai hâte de me plonger dans le tome 2, quand celui ci sera disponible.
J’aime beaucoup le personnage de Cassie, une jeune femme forte et à la fois fragile qui donne beaucoup pour les autres surtout pour sa petite sœur pour qui elle est prête à tout. Elle n’hésite pas à travers les mondes dans leur état actuel pour aller à sa recherche. Amy, la petite sœur de Cassie est l’incarnation même de la douceur et de la gentillesse. Elle a toujours un mot gentil, une attention douce pour sa sœur. J’ai beaucoup aimé le personnage de Gawan aussi ce beau Coedenien qui ne laisse pas indifférent. J’aime beaucoup sa manière de penser, le respect et le lien qu’il a envers Cassie, j’espère tellement de choses pour eux, mais comme on ne peut pas être sur de ce qui va se passer au vue de la plume de l’auteure. Et pour finir j’aime beaucoup Sven aussi, il est très dur mais à la fois tellement tendre. La première rencontre avec Cassie n’est pas la meilleure des manières pour tisser une amitié mais je pense et j’espère sincèrement qu’elle deviendra quelque chose de beau et puissant au vue des derniers événements.
La plume de l’auteure est magique et très envoûtante. Sa plume est fluide, les phrases sont bien écrite, bien tourné, comme dit plus haut les descriptions sont juste parfaites, sublimes, on en redemande même.Elle arrive à vous prendre dans ses filets et à vous enfermer jusqu’au point final. Quand j’ai vu le mot fin, j’ai crié NOOOON!! juste pas possible! L’auteure que se soit pour la fin de ses chapitres que la fin de ce premier opus c’est mettre le suspense comme il faut. Elle a de l’or entre les doigts et je suis honorée d’être une ses lectrices. J’ai plus que aimé ce voyage dans cet univers totalement atypique. Du fantastique j’en lis beaucoup et son histoire pour moi est unique.
Bref je vais pas vous mentir pour moi cette histoire n’est pas un coup de cœur non c’est beaucoup plus que ça. C’est un vrai coup de foudre. Je suis tombée amoureuse de l’histoire, des personnages, de la plume de l’auteure, de la couverture. Ce livre est un livre que je veux à tout prix dans ma bibliothèque. C’est un des livres qu’il faut avoir en format papier chez soi!
Un magnifique livre que je recommande chaudement. Même si vous n’aimez pas le fantastique je pense que ce livre peut vous faire aimer. Il est juste waouh! Vous allez faire le plein d’émotions, vous allez rire mais aussi pleurer avec les personnages que l’on suit (enfin ça a été mon cas ^^). Une vraie pépite se cache entre ses pages.

N’hésitez pas à vous procurer le livre par ici