L’héritage des sorciers

L’héritage des sorciers

 

51kqlSLUoXL._SX327_BO1,204,203,200_

Auteur: Dumas Solène

Nombre de pages: 227

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Ethen

Date de parution: 2 Septembre 2020

Prix: 16€90 ( Broché)

 

 

76756949_430495484325159_3893572404273741824_n

Etre un sorcier est difficile dans ce monde.

Surtout pour Eliot, qui n’excelle ni en magie ni dans les cours classiques. La seule matière dans laquelle il assure est le droit des sorciers. Mais cette matière ne l’aide pas à se des brimades ou à se faire repérer par la belle Leonor. Sa vie est monotone, rythmée par l’école et par la mauvaise humeur de son père. Un jour, Eliot surprend la jeune fille dans une ruelle sombre; cachant dans sa poche une montre entièrement remplie d’or. Qu’est-ce donc cette montre ? Pourquoi Eliot sent-il au plus profond de lui qu’elle pourrait être une arme dangereuse, risquant de mettre en péril le monde des sorciers ? Il comprend que son instinct ne l’avait pas trahi quand il doit livrer la montre d’or en échange de son père…

 

ink-mark-png-file-1-e1564574686618 Eliot se dirigeait dans la cour de l’école. Il entrait en troisième ce matin-là. L’école accueillait les jeunes sorciers du primaire à la terminale. Lorsque les étudiants désiraient faire des études supérieures, ils n’avaient guère d’autre choix que d’aller dans l’Université de New-York, seule université accueillant les sorciers. 

Il chercha du regard son cousin, Tom. Il rentrait dans la même année que lui mais il savait qu’il ne serait pas dans sa classe. Les élèves de l’école étaient classés selon leur affinité avec les quatre éléments: terre, eau, vent et feu.ink-mark-png-file-1-1-e1564574724755

 

 

74185218_531865674270712_7011660893859610624_n

 

Après lecture de ce livre je ne sais vraiment pas par où commencer. Pourquoi ? Parce que ce livre est pour moi un grand mystère. Je m’explique. Je ne suis pas du genre à lire des livres écrit à la troisième personne, parce que je l’ai trouve impersonnel. (Cela n’est que mon avis, je ne juge pas ceux qui en lisent 😉 il en faut pour tous les goûts). Je ne pensais pas pouvoir m’immerger autant dans un ouvrage à la troisième personne. Toute fois, ce style d’écriture implique que l’on voit souvent peut être un peu trop souvent, les prénoms des protagonistes. 

La plume de l’auteure ainsi que l’histoire en elle même nous montre bien que ce livre est dédié pour des jeunes adolescents, voir adolescents. Personnellement, en temps que maman, j’ai beaucoup apprécié l’histoire. J’aime tout ce qui touche à l’imaginaire et ce livre est en plein dedans. Et étrangement, la plume de l’auteure a eu un effet magique sur moi car j’ai été transporté dans cet univers avec beaucoup de facilité. J’ai été enveloppé d’émotion, de magie, grâce à la plume de l’auteure qui est très fluide, addictive. Par moment, on ressent l’hésitation de l’écrivain. J’ai été surprise de ressentir les émotions d’Eliot avec autant de puissance. Ce jeune homme qui n’a vraiment pas de chance dans la vie. Il voit cette dernière lui prendre tous les être auxquels il tient, et ce depuis l’enfance. On ressent ses différents moments d’injustice à son égard. Cette impression d’être un monstre parce qu’il n’évolue pas comme les autres enfants de son âge. Le chagrin qui occupe son coeur et son esprit, son choc émotionnel. Tous ses sentiments deviennent les nôtres. Je me suis surprise également à ressentir les émotions de Madame Bay. Une magnifique dame et tellement grande par son esprit, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences ;). Ce sentiment qu’elle nous transmet. Oui, je peux dire que j’ai ressenti toute sa détresse, son amour, sa bienveillance et son besoin de faire quelque chose de bien pour la cause. 

L’histoire est vraiment bien construite. On prend vraiment plaisir à évoluer avec les personnages. Même si j’avoue que plus j’avançais dans le livre plus j’avais envie de coller des claques à certaines personnes. Comme Léonor par exemple. Après il y a les personnages que l’on déteste dès le début, comme Garrett, mais bon lui c’est une autre histoire ha ha. Et il y a des personnages comme Tom qui même à la fin du premier tome bah on ne sait toujours pas si on l’aime ou pas, s’il est vraiment méchant ou si il a une part de gentillesse toujours présente. C’est le personnage mystère du roman.  Et à côté de cela, il y a les personnages qu’on ne peut qu’adorer comme Maya. 

Ce livre nous montre que l’on peut toujours compter sur les personnes en qui nous avons confiance. Même si nous avons l’impression d’être seul, nous le sommes pas forcément. De plus, même si l’on se sent faible, on a toujours une force en nous qui se cache. A nous de la chercher pour la trouver. On s’empêche souvent soi-même d’avancer dans la vie avec nos remises en questions incessantes. Ce livre nous montre que si on lâche prise en ce concentrant sur ce qui est vraiment important on est capable de faire de grandes et de belles choses. Il suffit de prendre conscience de qui l’on est vraiment au fond de nous et de ce que l’on représente pour les personnes chers à notre coeur. Ce premier opus nous montre bien qu’une fois qu’on a touché le fond, eh bien, on ne peut que remonter. A nous de savoir si nous le voulons vraiment ou pas. 

Je peux dire que oui, j’ai fait une belle découverte littéraire. C’est le premier livre de la maison d’édition Ethen que je lis et je ne suis pas déçue du voyage. Pour dire, ils ont même réussi à me faire aimer un livre écrit à la troisième personne ! Merci beaucoup pour ce SP et pour votre confiance.

2 réflexions sur “L’héritage des sorciers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s