Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Jusqu’à ce que la mort nous sépare

 

cover-2112

Auteur: Kahel Caroline

Nombre de pages: 508

Format de lecture: Papier

Maison d’édition: Editions d’Utoh

Date de parution: 20 Juillet 2018

Prix: 20€ (Broché)

 

Résumé

Jacob « Jake » Maxwell est un arnaqueur de première. Sa dernière magouille: se faire passer pour un voyant et tirer profit du malheur de femmes jeunes, jolies et riches si possible. Jusqu’au jour où Emma Nightingale vient le consulter car elle souffre d’affreux cauchemars qu’elle pense liés à ses vies antérieures. Dès qu’il pose la main sur elle, Jake est entraîné dans une vision où il voit la jeune femme se faire sauvagement assassiner. Il la chasse mais elle se fait renverser au pied de son immeuble. Jake va se retrouver alors malgré lui embarqué dans cette sordide histoire où il devra à tout prix découvrir pourquoi on cherche à la tuer dans chacune de ses vies. 

Une intrigue palpitante qui vous fait voyager au coeur des heures les plus glorieuses et les plus sombres de l’Angleterre.

Extrait

Un grognement de douleur. Jake se recouvrit la tête avec son oreiller. Pourquoi fallait-il se laisse aller boire autant? La raison cette fois-ci? Une jolie petite blonde, persuadée qu’elle devait entrer en contact avec son ex, décédé quelques mois plus tôt dans un accident de moto. Nul besoin de lui avouer que Jake lui avait joué la comédie en prétendant être entré en contact et être possédé par l’esprit de ce fameux petit ami, elle n’avait pas demandé plus de détails et s’était jetée sur lui avec avidité. Ils avaient bu à leurs retrouvailles ils avaient fait l’amour toute al nuit et comme d’habitude, Jake s’était éclipsé au petit matin sans la réveiller, la laissant comblée et plongée dans un profond sommeil.

Avis

Une histoire qui commence avec un canular. Jacob se fait passer pour un médium afin de pouvoir coucher avec de pauvre femme prise par le chagrin d’un défunt mari. Et oui dans ce monde il y a beaucoup d’arnaqueur. Seulement voilà suite à un de ses rendez-vous, il va finir réellement médium. D’un seul touché, il va pouvoir voir les vies antérieures des personnes. 

Dans cette histoire tout s’enchaîne très vite, entre la découverte de son don, et la rencontre avec Emma, on sent bien que Jacob ne reste pas indifférent. une histoire qui titent le lecteur en haleine du début à la fin. une fois le dernier mot lu, on retrouve notre souffle, notre univers. Ce livre nous transporte totalement. Il nous happe dès le début et nous garde dans ses filets jusqu’à la fin. Il n’est pas envisageable de le psoer pour une quelconque pause. 

La plume de l’auteure est envoûtante. Elle est fluide, elle transporte le lecteur.On sent que l’auteure a fait des recherche, c’est juste waouh! Je suis totalement accro à ce livre. Je me vois bien le relire dans quelques mois, me replonger de nouveau dans cet univers créé par l’auteure. 

Un livre que je conseille fortement. Un polar paranormal qui est juste époustouflant. j’ai plus que  aimé me plonger dans cet ouvrage. Je ne voulais pas que celui si s’arrête. Quand la dernière page a été tourné je me suis dit: Non pas déjà! Malgré la petite briquette que c’est, les pages glissent toutes seules entre vos doigts et sans vous en rendre compte vous êtes déjà arrivé à la fin. 

Une très belle découverte. Merci au Editions Utoh de m’avoir confié cet ouvrage. J’ai passé un excellent moment en la compagnie de Jacob et Emma. Je tiens aussi à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé un délai pour pouvoir rendre ma chronique. Ayant eu quelques soucis de santé, sans oublier ce de ma fille, je n’ai pas pu rendre cette chronique en heure et en temps. Merci pour la compréhension dont vous avez fait preuve.

 

Publicités

Rose et Alessandro tome 1: les confréries secrètes

Rose et Alessandro

Tome 1: Les confréries secrètes

 

cover-2111.jpg

Auteur: Georges M.M

Nombre de pages: 262

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 24 Juin 2018

Prix: 16€99 (Broché)

3€99 (Numérique)

 

Résumé

Alors que Rose partage sa vie entre son travail de guide touristique à Venise et son amour pour Alessandro, trois membres de l’une des plus anciennes confréries secrètes de la ville prétendent vouloir les protéger d’un terrible danger.
Alessandro apprend alors la vérité à son sujet : il est le descendant de l’actuel dirigeant de la confrérie Retoni, fondée en 1778 à Venise. Il n’était en réalité qu’un bébé lorsque la grande guerre s’est déclarée et qu’il a perdu ses parents, vingt six ans plus tôt. 
Éloigné du pouvoir pour garantir sa protection, il doit maintenant reprendre cette confrérie et éviter une nouvelle guerre, prête à éclater à tout instant.
Aidés des griffons, farfadets et autres créatures fantastiques, Rose et Alessandro devront faire confiance à leurs nouveaux alliés pour combattre des forces obscures et créer de nouvelles alliances à travers le monde.

Extrait

Autant dire qu’à ce moment-là, mon seul espoir de survie était de me cramponner à Alessandro aussi fort que je le pouvais. Umberto se tourna vers nous, et nous cria de presser le pas. Nous étions juste derrière lui quand tout à coup, un jet de lumière jaillit et s’arrêta devant nous, se désintégrant aussitôt.

Avis

Dire que je n’ai pas aimé cette histoire serait mentir, mais dire que je l’ai aimé reviendrait au même. Je reste vraiment mitigé pour cette histoire. Elle a des points fort mais elle a aussi des faiblesses. La plume de l’auteure délicate, légère, douce et fluide donne un charme à l’histoire. On va suivre deux personnages, Rose folle amoureuse va suivre Alessandro aveuglément peut importe le danger, les risques, elle lui fait totalement confiance. 

Chaque auteur à son style, celui de l’auteure m’a posé soucis. Je n’ai pas réussi à me plonger dans cette histoire. Je pense même que pour le coup j’ai du passer à côté de certaines choses. Mais cela n’enlève rien à l’histoire. Celle-ci est palpitante, pleine de vie, de rebondissement. L’intrigue est très bien construire. Cet univers plein de magie, d’amour, de mensonge et de danger est très bien construit, très bien mis en place. Que cela soit dans sa plume ou dans ses personnages, l’auteur fait preuve d’une magnifique douceur. Certaines choses manque encore un petit peu de maturité, mais cela ne retire en rien au charme de l’histoire et je pense que ce premier opus annonce une saga très prometteuse.

Je tiens donc à remercier l’auteure pour m’avoir fait découvrir son univers en me confiant son livre. Merci pour ce voyage à travers l’Italie. 

Si vous souhaitez vous procurer le livre c’est par ici

 

L’enfer de l’ange

L’enfer de l’ange

 

51tmV+E2qQL._SY346_.jpg

Auteur: Costet Elodie

Nombre de pages: 342

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Sharon Kena 

Date de parution: 20 Septembre 2018

Prix: 6€99

 

Résumé

Gabriel, ange parmi les Cieux, possède un caractère fougueux. Il a oublié les valeurs des célestes jusqu’à en délaisser les humains. Dans le but de le punir, les archanges lui imposent un procès. Une méthode unique encore jamais appliquée. À l’image de sa sentence. Gabriel devra purger ses fautes sur Terre en aidant une humaine, Anna, à assumer son rôle sur cette planète. Il sera soutenu par une chérubine, Zéléniah ; elle ne sera pas présente physiquement, mais l’assistera de son mieux.

Durant sa rédemption, Gabriel se rendra compte qu’Anna est plus qu’une simple humaine. Elle est l’élue. Celle qui aura le pouvoir de conduire le monde à sa perte si elle se laisse séduire par les sept déchus venus tout droit de l’Enfer.

D’une quête qui semblait aisée, l’ange apprendra ce qu’est le réel sens de la loyauté, ce qu’est le courage, l’empathie, l’enfer… et surtout l’amour.

Extrait

Les célestes sont des êtres purs, car ils ressentent les émotions sur un degré différent du notre. N’étant pas sur le même plan astral, leur enveloppe corporelle, aussi charnelle soit-elle à nos yeux, n’est pas aussi matérielle que notre corps. De ce fait, ces bouleversements psychiques que nous percevons tous leur seraient bien inutiles… Ces mêmes émotions ne nous font-elles pas ressentir tout le poids du monde sur nos épaules?

Avis

J’avoue avoir été très attiré par la couverture et le résumé. J’ai eu beaucoup de mal avec le procès de Gabriel, j’ai trouvé que cela traînait un peu trop en longueur. Par contre on sent que l’auteure à fait plein de recherches sur les anges, on ressent la rechercher sur toute l’histoire.

Je n’ai pas trouvé le petit quelque chose qui m’a fait adorer cette histoire autant que je le pensais. Je garde un avis mitigé. Ce livre détient une magnifique histoire, mais je ne sais pas il manque quelque chose pour me séduire totalement.  La plume de l’auteure est fluide, agréable à lire, elle apporte un certain peps à l’histoire. Celle-ci est d’ailleurs pleine de rebondissement et ne manque pas de vie. Les pages glissent toutes seules entre nos mains.

J’aime beaucoup les descriptions des personnages. Même si des fois je donnerai bien des claques à Gabriel pour son insolence, on finit par s’y attaché. J’ai adoré le personnage d’Anna. Cette jeune femme au caractère bien trempé doit s’imposer dans un monde d’homme. Etant pompier, elle doit faire face en permanence aux remarques désobligeantes de ses collègues et de ses chefs. Elle dégage un côté tellement réel, tellement humain que l’on s’y attache obligatoirement, on se met facilement à sa place. A ses côtés on a l’impression de faire parti de l’histoire.

J’ai eu du mal à me plonger dans cette histoire avec le procès, mais un fois passer celui-ci j’ai pu me plonger plus facilement dans cet univers. Je m’attendais à autre chose c’est pour cela que je garde un avis mitigé.

Je tiens à remercier sincèrement Les éditions Sharon Kena pour m’avoir permis de lire ce livre en service presse. Je m’excuse pour le délai un peu plus long que prévu, suite à des événements imprévu je n’ai pas pu respecter mes engagements et pour cela je suis navrée.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur le site de la maison d’édition ou par ici

Les enfants de Castlewood

Les enfants de Castlewood

 

31696050_1889377244414753_6873202598619381760_n.jpg

Auteur: Druart Mickaël

Nombre de pages: 54

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 30 Avril 2018

Prix: 4€ (Broché)

      0€99 ( Numérique)

 

Résumé

Cinquante ans après avoir été dévoré par les flammes, le château de l’orphelinat de Castlewood se voit restauré par les soins d’un riche inconnu. Mais tandis que sur le village pèse toujours l’ombre de la tragédie, six citoyens sont invités à partager un repas entre les murs de la lugubre bâtisse. Aucun, pourtant, ne doit sa présence au hasard. Car derrière les portes de l’orphelinat, dont les murs font encore résonner les rires cristallins de leurs victimes, se dissimule le secret bien gardé de la tragédie, et du lien qui l’unit aux six convives, et à leur hôte.

Extrait

Puis la plus grande tragédie connue de Castlewood avait frappé l’établissement. Un soir, cinquante ans auparavant, le village entier s’était amassé dans les rues pour assister, horrifié et impuissant, à un incendie aussi monstrueux que dévastateur. Après plusieurs décennies, on racontait encore comment les villageois s’étaient arraché les cheveux et obstrué les oreilles avec tout ce qui leur passait sous la main, incapables de supporter les cris déchirants des orphelins prisonniers des flammes dévorant le château.

Avis

Une courte nouvelle, mais bien assez longue pour nous faire frissonner et nous faire peur. L’auteur a réussi à créer une très bonne ambiance pour de l’horreur. L’histoire se déroule le soir dans un château délabré, rien de mieux pour ce genre d’événement. On va suivre un fils et son père qui passe la soirée dans ce château suite à une invitation. 

L’auteur avec sa plume fluide et angoissante arrive à nous plonger directement dans son univers. J’ai senti le stress et l’angoisse monter en moi. Bon okay, j’avoue, je suis vraie trouillarde. J’ai aimé découvrir cette nouvelle, courte mais effroyable. Une très bien découverte, frisson et angoisse assuré. 

Je souhaite remercier sincèrement l’auteur pour m’avoir confier son ouvrage. 

Si vous souhaitez vous procurez le livre c’est par ici.

Créatures 1 : Contrôle – Le monde d’Élise

Créatures 1 : Contrôle – Le monde d’Élise

cover-1493.jpg

Auteur: Bénédicte Laure

Nombre de pages: 316

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 9 Octobre 2017

Prix: 4€99 (numérique)

 15€94 (broché)

Résumé

Objectif numéro 1 : trouver et ramener un sorcier pouvant éradiquer les créatures métalliques qui pullulent et détruisent la forêt de Brocéliande et ses habitants. Objectif numéro 2 : tuer Élise ! Laure Bénédicte nous livre ici un roman mi-fantasy mi-réaliste parfaitement savoureux. L’histoire, dans toute sa complexité, est magistralement dominée. Le récit est enlevant. Les personnages sont irrésistibles. Et par-dessus tout, c’est une femme qui tient la plume. Élise, Eliott et Jade (au plan virtuel), Julie, Raphaël et Alexia (au plan réel), et tous les autres, nous le feront sentir à chaque instant, au fil de ce roman picaresque, sentimental, prométhéen et passionnant.

Extrait

Eliott et Elise se tenaient face à face, à bonne distance. Aucun d’eux ne bougeait, aucun d’eux ne semblait ressentir une émotion quelconque. Ils étaient dans une chambre assez grande, au rez-de-chaussée, dans une semi pénombre. Il y avait une grande baie vitrée qui dominait la mer. C’était le jour,  mais les rideaux en lin blanc étaient tirés pour que la chaleur n’envahisse pas la pièce. 

La scène semblait morte, on aurait pu se croire dans un tableau, mais il y avait un imperceptible mouvement dans la pièce, celui de leurs poitrines qui se soulevaient au rythme d’une respiration calme. 

Avis

Ce livre nous pousse vraiment à nous poser des questions auxquelles on aurait jamais pensé. Quand  mon homme joue à ses jeux vidéo, depuis la lecture de ce livre, je l’ai vois différemment. Et si les personnages n’en était pas? Et si tout cela n’était qu’une illusion?  Après tout nous ne savons pas si toutes ces choses avec  lesquelles nous jouons sont simplement des algorithmes ou pas. Nous obéirent ils vraiment aveuglément?  Et si ils avaient leur propres vies, leurs propres pensées ou encore leur propres consciences de l’histoire dans laquelle nous les faisons évoluer. 

J’ai un peu eu l’impression d’être plongé dans le dessin animée « Les mondes de Ralph », où les personnages font croire qu’ils ne sont qu’un jeu mais qui en faite on leur propre vie, leur propre libre arbitre.  Mais j’ai également eu l’impression de retrouver le tome 2 de la saga  » Coeur d’encre » où l’auteur se rend compte que son livre ne relate pas que l’histoire qu’il a écrit, mais aussi celle des personnages avec leur propre vie. 

Malgré tout cela, ça n’enlève rien à la plume de l’auteure. Celle-ci est très agréable à lire, elle m’a totalement happé dans cet univers. A chaque fin de page, je ressentais le besoin constant de la tourner pour savoir la suite. La plume de l’auteure est tellement entraînante que l’on se noie dans cette histoire, seul la dernière page a pu m’arrêter. 

Une lecture agréable que je recommande chaudement. 

Merci à l’auteure de m’avoir confié son livre, je tiens à m’excuser pour les délais. Je n’avais pas prévu de prendre autant de temps pour traiter ma chronique. Je m’excuse pour les imprévus qui sont venu s’interposer entre nous. 

Vous pouvez trouver le livre par ici

 

Terminus pour l’humanité

Terminus pour l’humanité

xcover-1957.jpg

Auteur: Niklaus Arnaud

Nombre de pages: 98

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Mon petit éditeur

Date de parution: 14 Juin 2018

Prix: 11€ (broché)

 

Résumé

Avec Arnaud Niklaus, l’horreur rôde dans les lieux les plus surprenants et prend les formes les plus inattendues. 
Le mal se cache souvent sous une apparence innocente : le sourire d’une belle-mère, une serveuse sympathique, ou encore un enfant. 
D’une écriture simple, directe, l’auteur nous fait découvrir de nouveaux territoires, aux confins de l’étrange et du fantastique. 

Huit nouvelles pour trembler et découvrir toutes les facettes de l’horreur…

Extrait

Comme à chaque recueil de nouvelles, je ne mettrais pas d’extrait. Je vous laisse le plaisir de frissonner en découvrant cet ouvrage chez vous 😉

Avis

 

Un recueil de nouvelle d’horreur qui vous fera frissonner. Un livre que je vous conseille de lire en pleine journée si vous voulez dormir le soir. 

Si vous vous attendez à un livre avec pour fin à chaque nouvelle, « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », autant le poser tout de suite, ce livre n’est pas pour vous. Mais en revanche si vous cherchez des nouvelles avec un malheur à quasiment toutes les fins, ce livre est fait pour vous.

Cet ouvrage sera fous faire frissonner, vous serez accompagné par une chair de poule qui ne vous lâchera pas temps que vous n’aurez pas fini ce recueil. La plume de l’auteur sera vous transporter dans chacune de ses histoires. Elle sera vous habiller de frayeur, d’angoisse et de stress. Les émotions ressenti  par les personnages deviendront les vôtres, préparez vous à plonger  dans un océan d’horreur. Le résumé offrait une grande et belle promesse au lecteur. Je peux vous dire que le contrat est bien rempli par l’auteur. 

Ce que j’ai beaucoup aimé avec ce livre c’est que l’auteur nous montre que le mal est vraiment partout. Chaque nouvelle à un sens caché, il faut lire entre les lignes, mais chacune d’elles ont une signification profonde et elles cachent de belle leçon derrière ces différentes horreur. N’hésitez pas à prendre le temps de le lire, de chercher ces vérités cachés qui vous feront réfléchir soyez en sûre. 

Un livre que je recommande autant pour les sensations qu’il délivre, que pour les messages qu’il apporte. 

Merci beaucoup à l’auteur de m’avoir confié son ouvrage. C’est une belle découverte pour moi, même si j’ai pas mal frissonné je garde un bon souvenir de cette lecture.

Si vous le souhaitez vous pourrez trouver le livre par ici.

Spisak Un cadeau ne se refuse pas

Spisak Un cadeau ne se refuse pas

 

Auteur:xcover-1262.jpg Charbonneau Maryse

Nombre de pages: 585

Format de lecture: Ebook

Maison d’éditions: Numeriklivres

Date de parution:2 Mars 2016

Prix: 9€99 (numérique)

 

Résumé

Ils vivent parmi nous depuis toujours. Dans leurs veines, coule l’ambroisie mystique qui les protège des maladies et les empêche de vieillir. Société secrète, les Immortels se partagent l’Europe en zones. À l’hiver 1566, Graigor Spisak, un père de famille fuyant la guerre en Hongrie perd le contrôle de sa vie lorsqu’il accepte le poste de précepteur privé pour le fils d’un riche Seigneur. Combattant le deuil de son ancienne vie, Graigor, vivant désormais dans la clandestinité avec ses nouveaux maîtres, s’adapte à sa condition d’Immortel, succombe à ses passions et choisit de ne plus jamais abandonner ceux qu’il aime. Mais vivre éternellement n’est pas qu’un joli rêve.

Extrait

Par chance, il ne faisait pas trop froid en ce mois de janvier de 1566, cette clémence de la nature était un maigre baume sur nos déboires de l’année. A nouveau, des infidèles de malheur venaient gâcher la quiétude de nos vies. Ces ottomans n’envahissaient aps que notre territoire; ils envahissaient notre quotidien et nos rêves, mettant à l’épreuve ma patience et mon courage, et ce , depuis ma tendre enfance. J’étais né durant la petite guerre de Hongrie et j’avais souhaité que le jour où j’aurais des enfants ces conflits soient terminés, mais c’était loin d’être le cas. Après avoir été un sultan apprécié de son peuple, Soliman le Magnifique souhaitait terminer ses jours bravement sur un champ de combat et c’est bien évidement notre région perpétuel champ de bataille entre les Turcs et les Hasbourg, qu’il choisit.

Avis

Un livre qui a du mal a se mettre en place, j’ai trouvé le début très long et très lent avec une fin qui au contraire est trop rapide ce qui est dommage. 

Malgré quelques bémols, on sent que l’auteure à fait des recherches et y a mis tout son coeur et tout ses tripes pour faire voyager son futur lecteur au près des immortels. Ils vivent parmi nous, leur différences avec nous? Ce n’est pas du sang qui coule dans leur veines mais de l’ambroisie. Celle-ci leur offre une jeunesse éternel et les préserve de toutes maladies. Cet ouvrage peut sous certains aspect nous faire voir le monde autrement. 

J’ai trouvé ce livre très intéressant. Je n’ai pas eu de coup de coeur comme je m’y attendait mais j’ai bien aimé ma lecture tout de même. Je pense que cette lecture pourrait être plus apprécier si elle était divisé en deux. Un roman de 600 pages que cela soit en numérique ou en papier peut être très lourdes à lire, surtout quand on est pas happé dans le livre comme cela a été le cas pour moi . J’aime bien lire sur ma liseuse mais en général je dépasse pas les 450 pages car ça devient vite long .

Ce que je trouve dommage c’est que l’auteure a une magnifique plume, envoûtante et très agréable lire mais les moments de dialogue on était gâché par ces guillemets, aucun tiret ou alinéa rien, du coup celui-ci se font totalement dans le texte je trouve ça dommage ça retire un certain charme au livre.

Dans tout les cas je souhaite remercier l’auteure pour m’avoir confié son livre.

Le règne de l’Empereur tome 2: le camp des Ios

Le règne de l’Empereur

Tome 2: le camp des Ios

 

Auteur:cover-969.jpg Gindre thomas et Florence

Nombre de pages: 296

Format de lecture: Ebook

Maison d’éditions: Marathon éditions

Date de parution: 21 Juin 2017

Prix: 5€90 (numérique)

 

Résumé

Le lien unissant Espa à Xénos, le skyran à son skyraff, s’est renforcé au fils des péripéties qu’ils ont affrontées ensemble. Encore éplorés par la mort de Nymphia, leur mentor, ils vont tenter d’honorer la promesse qu’ils lui ont faite : lutter contre l’Empereur Narnienn.
Pour cela, ils doivent gagner le camp des Ios où ils pourront mener à bien cette mission. Elle ne sera pas sans risque. Espa devra affronter mille dangers, accompagné de Xénos et de ses nouveaux amis

Extrait

– Je me demande ce que nous allons trouver au camp des Ios, s’interrogea à voix haute le jeune garçon.
– Des descendants des dieux, répondit avec évidence Xénos.
– Je sais, rétorqua Espa.
Délaissant les cimes montagneuses, il se tourna pour se plonger dans les yeux violets de son ami.
– Mais qu’y ferons-nous ? Nymphia nous a dit que je m’entraînerais, là-bas. Mais je n’ai pas arrêté de le faire depuis que nous sommes partis de Lara. Me restera-t-il quelque chose à apprendre ?
– Rassure-toi, il y a toujours quelque chose à apprendre. Et si jamais tu crois qu’il n’y en a plus, alors, ce jour-là, il faudra que tu t’inquiètes, car c’est que tu commenceras ta régression.

Avis

 

Le premier tome m’avait déjà plus que conquise. J’avais été happé par l’histoire, les personnages et j’en passe. Le tome deux m’a totalement entraîné avec lui, même si j’ai lu beaucoup de livre entre les deux tomes, j’ai de suite replongé dans l’intrigue de cet univers comme ci je venais juste de le quitter. L’imagination et la magie du tome 1 et toujours aussi présentes dans ce second opus.

On va suivre Espa et Xénos qui vont respecter la promesse faites à Nymphia, retrouver le camp Ios. Bien-sûr cette tâche ne sera pas de tout repos. De nouveaux dangers seront sur leur chemin, mais aussi de nouveaux combats. le lecteur va de péripétie en péripétie. J’ai bien aimé le fait que Espa cherche à peaufiner ses connaissances en magie et dans l’art du combat. Il n’hésite pas à citer des phrases que Nymphia, sa mère, lui disait pendant qu’il apprenait la magie avec elle. J’ai trouvé cette petite attention très touchante, car même si elle n’est plus, cela donne l’impression qu’elle est  toujours là et offre une certaine puissance au moment présent. 

La plume de l’auteur est toujours aussi entraînante, fluide et addictive. J’ai pris un grand, non plutôt un énorme plaisir à me replonger dans cet univers. Une fois de plus je n’avais pas envie de le quitter. Une magnifique histoire anime ce livre, on ressent toujours autant les émotions des personnages comme ci c’était les nôtres. 

Un gros coup de coeur pour moi . Un livre que je recommande fortement aux fan de fantastique. Je vous assure un magnifique voyage. N’hésitez surtout pas à vous procurer le tome 1 et d’enchaîner sur le reste de l’histoire. 

Je tiens à remercier la maison d’éditions Marathon éditions pour m’avoir confié ce second opus.

 

Pour vous procurez le livre c’est par ici

Le portail des mondes Tome 1

Le portail des mondes

Tome 1

Auteur: Audrey C.

51ANK9gP9vL._SX322_BO1,204,203,200_.jpg

Nombre de pages: 340

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Editions LouD

Date de parution: 16 Novembre 2017

Prix: 4€80 (numérique)

 

 

Résumé

Je m’appelle Cassie.
Pour la première fois, j’accompagne dans les autres mondes un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, ,afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.
Mais notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar.
Douleur et mort y règnent en maître.
Et ce n’est rien comparé au moment où ma petite sœur se fait kidnapper par l’un des habitants de ces mondes et que j’apprends que l’on veut ma peau à tout prix.

Extrait

Je vérifie à nouveau le premier document qui apparaît sur mon bracelet d’information:
Nous autorisons Amy Parker, 16 ans, de l’université de Havard, à effectuer un stage d’un mois sur les mondes alternatifs dans le cadre de son cours. Amanda Meyer, directrice et gérante des portails.
Avant d’envoyer tous les documents importants à mon QG, je vérifie que la carte d’identité de ma petite soeur est bien à jour.
Mon bracelet d’information qui affiche zéro-six quarante-cinq m’arrache un nouveau grognement.
-Amy! Dépêche toi un peu où on va être en retard et ils partiront sans nous!
Si ma soeur continue de prendre son temps, je ne donne pas cher de ma peau.

Avis

Avant tout je tiens à dire un immense merci à l’auteure pour cette sublime découverte.
J’ai juste envie de crier!!! WAOUH!! Mon dieu c’est quoi ce livre !! Maison bon, c’est pas très professionnel tout ça, on est d’accord.
Un livre comme je les aime! Dès le début on est plongé dans cet univers créé de toute pièce par l’auteure. Le début est calme doux, plein de magie, de découverte. Les descriptions de l’auteure sont sublimes, elles vous transporte très bien dans ce monde qu’elle s’est faite. J’avais l’impression d’être avec Cassie, de faire partie de ce groupe d’élève en voyage à Fiore où réside le peuple des fées, de magnifique personnage décrite à la perfection. Même si j’adore les fées en général et que leur monde est juste splendide avec toutes ses belles couleurs, ses fleurs aussi sublime que succulente, je garde un coup de coeur pour le monde de Coedena. Là encore l’auteure excelle pour les descriptions, j’avais l’impression de pouvoir sentir cette magnifique odeur, de sentir la pluie chaude glisser sur mon corps. Dans mon esprit les images prenaient forme à chaque avancer de ma lecture. Les hommes et femmes de cet univers sont bien mis en valeur, j’aime leur manière de penser, de vivre sans faire aucun mal à la nature, ne prendre que ce qu’ils ont besoin pour manger et rien de plus. Ils vivent de ce que leur Déesse leur offre, peut eux il est hors de question de toucher à la nature.
L’auteure fait preuve d’une imagination débordante qui transportera obligatoirement le lecteur dans son univers. Je suis encore scotchée de ce que j’ai lu, du magnifique voyage que j’ai fais entre Fiore, Mörkera, Coedena et notre planète Terre. J’ai bien aimé la mise en place des événements, on ne peux vraiment pas imaginer ce que l’auteure nous à concocter. On est dans la surprise en permanence. J’ai été époustouflé. Pour moi l’histoire était bien ancrée, bien mise en place et d’un coup on prend un virage à 360°C et tout bascule. La plume de l’auteure est vraiment magique et envoûtante. J’avais vraiment du mal à lâcher ce livre. A chaque fois que j’ai du faire une pause par obligation bah je ronchonnais, clairement je suis accro à cet univers et j’ai hâte de me plonger dans le tome 2, quand celui ci sera disponible.
J’aime beaucoup le personnage de Cassie, une jeune femme forte et à la fois fragile qui donne beaucoup pour les autres surtout pour sa petite sœur pour qui elle est prête à tout. Elle n’hésite pas à travers les mondes dans leur état actuel pour aller à sa recherche. Amy, la petite sœur de Cassie est l’incarnation même de la douceur et de la gentillesse. Elle a toujours un mot gentil, une attention douce pour sa sœur. J’ai beaucoup aimé le personnage de Gawan aussi ce beau Coedenien qui ne laisse pas indifférent. J’aime beaucoup sa manière de penser, le respect et le lien qu’il a envers Cassie, j’espère tellement de choses pour eux, mais comme on ne peut pas être sur de ce qui va se passer au vue de la plume de l’auteure. Et pour finir j’aime beaucoup Sven aussi, il est très dur mais à la fois tellement tendre. La première rencontre avec Cassie n’est pas la meilleure des manières pour tisser une amitié mais je pense et j’espère sincèrement qu’elle deviendra quelque chose de beau et puissant au vue des derniers événements.
La plume de l’auteure est magique et très envoûtante. Sa plume est fluide, les phrases sont bien écrite, bien tourné, comme dit plus haut les descriptions sont juste parfaites, sublimes, on en redemande même.Elle arrive à vous prendre dans ses filets et à vous enfermer jusqu’au point final. Quand j’ai vu le mot fin, j’ai crié NOOOON!! juste pas possible! L’auteure que se soit pour la fin de ses chapitres que la fin de ce premier opus c’est mettre le suspense comme il faut. Elle a de l’or entre les doigts et je suis honorée d’être une ses lectrices. J’ai plus que aimé ce voyage dans cet univers totalement atypique. Du fantastique j’en lis beaucoup et son histoire pour moi est unique.
Bref je vais pas vous mentir pour moi cette histoire n’est pas un coup de cœur non c’est beaucoup plus que ça. C’est un vrai coup de foudre. Je suis tombée amoureuse de l’histoire, des personnages, de la plume de l’auteure, de la couverture. Ce livre est un livre que je veux à tout prix dans ma bibliothèque. C’est un des livres qu’il faut avoir en format papier chez soi!
Un magnifique livre que je recommande chaudement. Même si vous n’aimez pas le fantastique je pense que ce livre peut vous faire aimer. Il est juste waouh! Vous allez faire le plein d’émotions, vous allez rire mais aussi pleurer avec les personnages que l’on suit (enfin ça a été mon cas ^^). Une vraie pépite se cache entre ses pages.

N’hésitez pas à vous procurer le livre par ici

Lena Wilder carnet 1: Sauvage

Lena Wilder

Carnet 1: Sauvage

 

Auteur:51EW5p4XJaL._SX195_.jpg Heliot Johan

Nombre de pages: 303

Format de lecture: Papier

Maison d’édition: Lynks

Date de parution: 4 Mai 2017

Prix: 16€90

Résumé

Depuis sa plus tendre enfance, Lena fuit. Quoi ? Elle l’ignore, puisque sa mère n’a jamais voulu le lui dire. Jusqu’au jour où elles débarquent à Arkhoon, patelin paumé du Midwest des États-Unis. Pendant que sa mère travaille aux abattoirs de la ville, Lena tente de s’intégrer à son nouveau lycée. C’est sans compter ses fringales, sa soudaine puberté, et l’éveil de sa nature profonde. Un éveil qui la mènera sur les traces de son père et le mystère de ses origines…

Ballotée d’un bout à l’autre des États-Unis depuis sa plus tendre enfance, Lena fuit.
Quoi ? Lena l’ignore, puisque sa mère n’a jamais voulu le lui dire.
Jusqu’au jour où elles débarquent à Arkhoon, sa prison, ses abattoirs, patelin paumé au milieu de nulle part. Pendant que sa mère découpe des quartiers de viande avec la majorité des autres ouvriers de la ville, Lena tente de s’intégrer à son nouveau lycée. C’est sans compter ses fringales, sa soudaine puberté, et l’éveil de sa nature profonde. Un éveil qui la mènera sur les traces de son père et le mystère de ses origines. Un éveil qui la confrontera aux Démarcheurs, prêts à tout pour éradiquer ceux de son espèce et à la terrible Horde, menée par l’ennemi juré de son père.
Et puis, il y a Gerry, qui fait battre son cœur et dont son instinct hurle de se méfier…

Extrait

Ok, Lena, ai-je songé, y a pas à tortillez, tu es en train de craquer lamentablement pour le beau biker qui t’a enlevée sur son cheval de métal. Et lui ne serait pas en train de te faire du plat, par hasard ? Sauf que ce n’est pas possible, pas avec le look Homo sauvagus que tu te payes en ce moment !

Avis

Un grand merci à la maison d’édition Lynks pour m’avoir confié cet ouvrage. 

Un premier opus très prenant. On se retrouve à la place de Léna, enfin moi  je l’ai perçu ainsi. Au début comme Léna, on est dans le flou sur la paranoïa de sa mère, des raisons qui la pousse à telle ou telle chose. 

La plume de l’auteur est impressionnante. Il arrive à nous mener en bateau à nous faire croire une chose et au moment où on ne s’y attendant pas il prend une autre direction. Je me suis faites avoir en beauté. De plus sa plume est fluide, prenant et addictive. On veut à tout prix en savoir plus. 

Ce que j’ai bien aimé aussi c’est que l’auteur n’y va pas par 4 chemins. Dès le début il nous plonge au coeur de l’histoire. On rentre directement dans la vie de Léna l’héroïne de cet ouvrage.

L’auteur arrive à nous faire passer par tout un stade d’émotion, je ne pensais pas que c’était possible de passer par autant d’émotion en si peu de temps. Tantôt la peur s’immisce en nous, puis la tension qui es très palpable, la curiosité prend le dessus et d’autre encore que je vous laisse découvrir.

Pour moi ce livre a beaucoup de potentiel, ça serait vraiment dommage de  passer à côté de cette pépite. Après lecture du tome 1 on a envie d’en savoir plus et de passer au suivant. Un livre que je recommande, vous allez avoir de grande surprise.