La bibliothèque tome 1: grandir

La bibliothèque

Tome 1: Grandir

Auteur: Deysson Pauline51akbdCedmL.jpg

Nombre de pages: 502

Format: Ebook

Maison d’édition: Auto-édité

Date de parution: 28 Août 2016

Prix:15€

Résumé

Dans le monde d’Émilie, la technologie a remplacé les livres. Le seul endroit où ils existent encore, c’est la Bibliothèque. Un lieu hors de l’espace et du temps, où les hommes viennent rêver chaque nuit. Leurs rêves sont des livres écrits et choisis pour eux par la Bibliothécaire.
Émilie a été choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire. Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels… L’accompagnerez-vous dans son premier voyage ?

Extrait

Je ne comprends pas pourquoi les hommes sont malheureux. Ils rêvent toutes les nuits de ce qu’ils veulent, et sur Terre ils ont tout ce qu’ils réclament. Que leur manque-t-il ?
– C’est une question délicate. Avant, les hommes étaient malheureux pour beaucoup de choses : la laideur, la maladie, la solitude, la mort… Aujourd’hui, je dirais plutôt qu’ils manquent de liberté.
– Mais si vous les soignez toutes les nuits ?
– Tu oublies qu’ils ne rêvent pas comme nous. Et le meilleur Bibliothécaire de tous les temps reste impuissant si l’âme ne veut pas être soignée.
– Cela peut arriver ?
– Oui. Certaines âmes sont si tristes qu’elles refusent d’ouvrir les livres que je leur donne. Les plus difficiles à soigner sont celles qui ne savent pas qu’elles sont malheureuses. Elles interprètent tous les rêves de la même manière, et sautent les passages qui les dérangent. Si j’essaye de rêver avec elles, elles m’ignorent ou me contredisent.

Avis

Avant tout, je souhaite remercier l’auteure pour m’avoir confié son livre. Je m’excuse sincèrement pour cette longue absence et ce délai plus que long pour le traitement de cet ouvrage.

Ce livre est une belle remise en question . Dès le début l’auteure nous fait nous poser des questions sur le fonctionnement de notre monde, puis doucement sur notre façon de voir, d’appréhender les autres et tellement d’autres choses. A aucun moment l’auteure se fait donneuse de leçon, le côté philosophique est très bien mis en place, apporté d’une manière simple et délicate. Le début peut paraître complexe mais il ne faut surtout pas lâcher ce livre. L’auteure place juste le décor et fait des bases plus que solides pour la suite de l’histoire. J’ai été assez perdu au début,m ais une fois dans l’histoire et une fois le décor posé c’était bon .Le lexique à la fin du livre m »a beaucoup aidé et je peux que vous conseiller de l’utiliser aussi souvent que vous en ressentirai le besoin.

J’ai beaucoup aimé les personnages que l’on découvre en même temps qu’Emilie. Elle va rencontrer aussi bien des hommes, des femmes, mais aussi ( et c’est là que le côté fantastique ressort) des fées, des sirènes, des peuples de la natures etc… Ils ont tous étés glissé avec beaucoup de facilité et de naturel à l’histoire, c’es très agréable à lire, à découvrir. La grande fan de mythologie grecque que je suis à plus qu’apprécié les références mis en scène dans ce livre.

La découverte de la bibliothèque et de son histoire est vraiment magique et des plus intéressante. Je me suis facilement imaginer les âmes venues là pour rêver, je me suis amusé à m’imaginer être l’une d’entre elles. Je me suis vraiment sentie bien dans ce livre, je n’avais pas envie de le quitter. 

Un livre que je recommande énormément. Les 500 pages peuvent faire peur mais elles se lisent tellement bien, une fois plongé dans l’histoire on dévore les pages les unes après l’autres. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s