Les gens c’est pire que des personnes

Les gens c’est pire que des personnes

Auteur: Erato Tristana

xcover-1213

Nombre de pages: 133
Format: Ebook
Maison d’édition: Independently published
Date de parution: 23 juillet 2017
Prix: 2€99

Résumé

Parfois, il s’agit de peu de choses pour que des personnes se rencontrent. Il faut souvent du temps, plusieurs essais et un peu de chance… ou de malchance. L’histoire se situe tout près de la Citadelle de Lille. Quatre personnes se rencontrent, ils sont voisins et vont devoir apprendre à se connaître pour s’entraider. Entre Huguette qui perd la tête, Matthieu un peu boulet, Axelle l’insoumise et Mathilde la rigide, une amitié va se construire… autour d’un meurtre.

Extrait

Parfois, il s’agit de peu de choses pour que des personnes se rencontrent. Il faut souvent du temps, plusieurs essais et un peu de chance… ou de malchance.

Avis

Un livre très agréable à lire. 4 personnes qui ne se connaissaient pas du tout, se retrouve à être relié les uns aux autres. Leur amitié et loyauté commence avec un meurtre.
Les personnages sont tous attachant à leur manière. Huguette, petite mamie qui a pris les directives de ce terrible événement. Ses pertes de mémoires la perturbes un peu, ce qui la rend encore plus attachante. Elle a un peu le rôle d’une maman pour les 3 tios comme elle dit.
Matthieu, grand gaillard avec une personnalité très sensible. Trahi par sa copine, son meilleur ami, il trouve souvent refuge chez Huguette et apprécie de plus en plus leur rencontre tous ensemble .
Axelle, jeune femme à la fois sensible, fragile au caractère bien trempé, la victime première de tout ça. Se rapproche énormément de Mathilde. Elles sont présente l’une pour l’autre comme des amies voir plus .
Et Mathilde jeune femme d’affaire et maman de jumeaux, qui subit le courroux de son mari. Une femme qui semble tellement forte, bien organisée, mais qui une fois la porte de son appartement close devient une cible première d’un bourreau sans vergogne.
Plus les pages défilent plus on en apprend sur les personnages et plus il y en a un qui nous ressemble. Je me suis vu dans la vie de Mathilde j’ai été d’autant plus touché et attaché à ce personnage.
L’auteure a créé des personnages qui pourraient très bien être nos voisins. Comme quoi on ne sait pas toujours ce qui se passe chez les autres.
J’ai beaucoup aimé me plonger dans cette histoire atypique. J’ai apprécié cette lecture, le fait d’avoir le point de vue de tout les personnages. De savoir ce qu’ils pensent, ressentent. Au début cela peut être déroutant car il faut être vigilant au différent point de vue, mais une fois ça pris en compte ce livre se lit tout seul. J’ai souris et rigolé avec ces personnages. J’ai ressenti le chagrin de Matthieu, la peur de Axelle et Mathilde face à leur bourreau et aussi l’angoisse de Huguette face à ses pertes de mémoires.
La plume est lisse, agréable et addictive. Je n’avais pas envie de fermer le livre avant de savoir la fin, avant de voir comment ils réagissent tous une fois le corps dilapidé.
J’ai apprécié aussi ce lien qui les unis tous. 4 voisins qui ne se seraient jamais parlé sans ce tragique accident. Leur amitié se créait avec un événement horrible mais elle n’en est que plus forte et pleine de loyauté.
Cette histoire est magnifique malgré les macabres événements. Elle est un vrai message à l’amitié, l’amour sous toutes ces formes, à la confiance en soi. C’est un livre qui fait réfléchir. Malgré les événements qui bousculent la vie de chacun, ils sont toujours là les uns pour les autres. Ils se soutiennent, s’entraident et changent ensemble. Ils ont trouvés en chacun d’eux l’ami qu’ils n’avaient pas ou plus, de belles affinitées se sont créées. On fini par voir en eux plus une famille de coeur que des amis. Les jeunes prenant soin de Huguette comme des enfants prendraient soin d’une maman et Huguette est toujours là pour eux comme une maman prendrait soin de ses enfants. Cette histoire est une belle leçon de vie. On ne fait pas attention à ce qui nous entoure, nous vivons de plus en plus dans un monde égoïste et individualiste. Ce livre lui est tout le contraire. Cet ouvrage n’est pas une simple histoire, c’est aussi un combat contre la violence faite sur les femmes, l’acceptation de soi, de ses attirances. Peut importe ce que nous sommes il faut en être fier, vivre pour nous même. Voilà ce que ce livre m’a appris.
Merci du fond du cœur à l’auteure pour m’avoir confier son ouvrage. J’ai hésité à accepter la lecture de celui-ci ne sachant pas trop dans quoi j’allais m’embarquer. Et je suis sincèrement contente de l’avoir accepté. C’est pour moi un gros coup de cœur.

Note

5/5.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s